Les agences à la recherche de principes [E-Book] / Allen Schick
Schick, Allen.
Paris : OECD Publishing, 2002
30 p.
französisch
10.1787/budget-v2-art2-fr
Governance
Full Text
LEADER 01846caa a22002658i 4500
001 ZB01263
003 OECD iLibrary
008 121101s2002 fr o i|0| 0 fre d
024 7 |a 10.1787/budget-v2-art2-fr  |2 doi 
035 |a (Sirsi) a488150 
041 |a fre 
100 1 |a Schick, Allen. 
245 1 4 |a Les agences à la recherche de principes  |h [E-Book] /  |c Allen Schick 
264 |a Paris :  |b OECD Publishing,  |c 2002  |e (OECD iLibrary) 
300 |a 30 p. 
336 |a Text   |b txt   |2 rdacontent 
337 |a Computermedien   |b c   |2 rdamedia 
338 |a Online-Ressource   |b cr   |2 rdacarrier 
500 |a französisch 
520 3 |a Pourquoi les agences, et pourquoi maintenant ? La prolifération des agences n’est pas fortuite ; elle signifie bien plus qu’un simple réaménagement de l’organigramme de l’administration. Le succès des agences s’inscrit dans une logique qui éclaire la situation actuelle des modes de gouvernance démocratique. Toute administration qui s’est dotée d’agences a fait ce choix pour des raisons qui lui sont propres, mais aussi diverses que puissent paraître ces raisons, elles sont toutes les mêmes. Certaines administrations créent des agences pour attribuer des pouvoirs aux gestionnaires, d’autres pour privilégier la fourniture de services, d’autres encore pour échapper à des contraintes de gestion du personnel ou à d’autres carcans administratifs. Aussi différentes que puissent être ces motivations, toutes attestent que le modèle traditionnel centré sur les ministères ne correspond plus aux besoins organisationnels de l’administration. 
653 |a Governance 
856 4 0 |u http://dx.doi.org/10.1787/budget-v2-art2-fr  |z Volltext 
915 |a zzwFZJ3 
596 |a 1 
949 |a XX(488150.1)  |w AUTO  |c 1  |i 488150-1001  |l ELECTRONIC  |m ZB  |r N  |s Y  |t E-BOOK  |u 5/2/2016  |x UNKNOWN  |z UNKNOWN  |1 ONLINE