Aspects juridiques et réglementaires de l'exploitation à long terme des centrales nucléaires dans les pays membres de l'OCDE [E-Book] / Sam Emmerechts, Christian Raetzke et Benjamin Okra
Emmerechts, Sam.
Raetzke, Christian. / Okra, Benjamin.
Paris : OECD Publishing, 2011
31 p.
französisch
10.1787/nuclear_law-2011-5kg0m1fwt5xp
Nuclear Energy
Full Text
Les centrales nucléaires sont habituellement conçues pour être exploitées 30 à 40 ans. De nombreuses centrales nucléaires, dans le monde et dans les pays membres de l’OCDE, atteindront leur 30e ou 40e anniversaire entre 2010 et 20201. En juin 2011, environ 81 % des 440 centrales nucléaires dans le monde étaient exploitées depuis plus de 20 ans et 35 % environ depuis plus de 30 ans2 La plupart des pays qui disposent de réacteurs nucléaires de 30 ou 40 ans ont décidé de poursuivre l’exploitation de ces centrales au-delà de la période initiale pour laquelle les réacteurs avaient été conçus ou pour laquelle une autorisation avait été délivrée (désignée ci-après comme « exploitation à long terme » ou « poursuite d’exploitation »). Dans d’autres pays, où les réacteurs nucléaires approchent le seuil des 30/40 ans, des discussions ont été engagées pour faire de même. En général, les pays autorisent la poursuite de l’exploitation des réacteurs nucléaires au-delà de la période initialement prévue (durée de vie nominale), portant leur durée de vie totale à 50 ou 60 ans, dans la mesure où ceux-ci peuvent être exploités de manière sûre. Le 30e ou 40e anniversaire ne constitue pas une « date d’expiration » du point de vue technique. La « durée de vie nominale » désigne, au moment de l’autorisation, la période de 30 à 40 ans durant laquelle il est prouvé que les principaux composants fonctionneront de manière sûre. Néanmoins, il est . Il y a aujourd’hui 339 réacteurs nucléaires en exploitation dans les pays membres de l’OCDE, 135 d’entre eux (39,8 % de la totalité) ont plus de 30 ans et 15 réacteurs (4,4 % de la totalité) ont plus de 40 ans. Les réacteurs nucléaires en Finlande ont tous atteint l’âge de 30 ans et aux États-Unis la moitié des réacteurs a plus de 30 ans. Au Royaume-Uni et en Allemagne environ 42 % des réacteurs ont plus de 30 ans ; au Canada, en France et au Japon le pourcentage pour cette tranche d’âge est respectivement de 22 %, 34 % et 30 %.