L'avenir de la mission tripartite [E-Book] : Réexaminer la relation entre les universités, les écoles de médecine et les systèmes de santé / Tom Smith et Celia Whitchurch
Smith, Tom.
Whitchurch, Celia.
Paris : OECD Publishing, 2003
19 p.
französisch
10.1787/hemp-v14-art12-fr
Education
Full Text
Dans tous les pays, les partenaires de l’université et du milieu clinique ont des objectifs similaires malgré les variations qui existent selon les contextes nationaux. Ils visent à assurer des services de recherche, d’enseignement et de soins de santé de niveau international. Mais ils font aussi face à des tensions similaires. Les partenaires de la santé et de l’enseignement supérieur se trouvent confrontés à deux paradoxes centraux : ils sont interdépendants (ils ont besoin l’un de l’autre pour s’acquitter de leur mission) et indépendants (ils sont gérés en fonction de priorités différentes). Ensuite, ils s’efforcent d’équilibrer les exigences de deux maîtres (la santé et l’enseignement) dont les priorités sont difficiles à concilier. La façon traditionnelle de mettre en place les partenariats se trouve partout confrontée aux répercussions des facteurs mondiaux de changement dans les services cliniques, l’enseignement et la recherche. Malgré les pressions qui s’exercent sur ses formes d’organisation, la mission tripartite demeure une activité vitale. La manière dont elle est accomplie doit être réexaminée. Introduire des pratiques fondées sur l’expérience et des innovations dans les services, convertir la recherche en pratique, gérer une base de connaissances de plus en plus vaste, mettre au point de nouvelles formes de travail, tout cela exige une approche tripartite. Les partenariats ne se concentrent pas nécessairement sur la synergie entre les missions, autrement dit sur l’intégration des composantes pour produire un effet plus grand que la somme des parties. Ce rapport s’appuie sur les débats entre dirigeants d’organismes situés à la rencontre des secteurs universitaires et de santé sur l’orientation actuelle et future des relations entre les services, la recherche et l’enseignement. Il décrit quelques défis que doivent relever ceux qui gèrent la mission tripartite et propose des moyens de les surmonter.